Mon approche

"Si tu fais ce que tu as toujours fait, tu obtiendras ce que tu as toujours obtenu." Anonyme

Parce que nous sommes des êtres complexes ayant différentes couches, nous devons tenir compte de l’humain dans sa globalité pour être cohérent.

Ces différentes couches : physique dense, physique subtile, émotionnelle, mentale… bien qu’immatérielles sont néanmoins bien concrètes. On ne voit pas les émotions, mais on sait qu’elles existent, idem pour nos pensées, idem pour ce que l’on ne connaît pas ou que l’on n’a pas encore nommé.

Les états de mal-être, ennui, lassitude, maladie, compensation (sport, nourriture, tabac,…)… sont autant d’indices qui nous indiquent un déséquilibre, un « désalignement » par rapport à notre Être, présent chez nous. Il s'agit de la séparation entre ce que je fais (consciemment) et ce que je désire profondément (désir authentique de mon Être). Cette séparation est maintenue en place dans une illusion plus ou moins confortable de mécanismes inconscients qui dans un premier temps me permette de compenser mais à plus ou moins long terme m’étouffe.

Le corps et l’esprit étant intimement liés, nous retrouverons ces déséquilibres dans toutes les facettes de notre vie : travail, famille, santé, émotions, pensées …

Le but de mon travail est de guider pour permettre de se réaligner sur son désir profond pour permettre de retrouver son équilibre et mieux vivre sa vie.

C’est en mettant de la Lumière (conscience) sur ce qui est dans l’Ombre (inconscient) que nous cessons de nous auto-manipuler inconsciemment, que nous acceptons notre responsabilité, notre vie et accédons à plus de liberté.

VIDÉOS

Important :

Afin de mieux comprendre ma façon de pratiquer, vous pouvez visionner les vidéos ci-dessous :

Les États Modifiés de Conscience (39 min)

Se connaître pour s'accepter (32min)

Il me paraît important de clarifier, ici, le terme « émotions ».

A quoi servent les émotions ?

Par notre corps, elles nous connectent directement à la réalité de l’instant présent.

Par exemple, il est normal de ressentir de la peur si l’on se trouve face à une situation dangereuse. Il est normal de ressentir de la colère face au mépris... d’un tiers à notre égard.

Dès que la réaction suscitée par l’émotion devient disproportionnée par rapport à la situation réelle,  on parle d’émotions refoulées. Celles-ci sont connectées sur des situations passées : la personne n’est plus dans l’instant présent.

Par exemple, il est disproportionné d’avoir envie de tuer la personne qui vous dérobe un stylo.

Derrière la colère suscitée par le vol du stylo, surgissent toutes les colères refoulées dans  les situations passées où la personne a été victime.

PS : Ces vidéos ne sont que des modélisations de mon point de vue à un moment donné. Les modélisations permettent d'avancer sur du concret, mais cela ne reste que des modélisations qui correspondent à notre perception du moment.

La Vérité nous est personnelle et ne dépend que d'une seule chose : notre expérimentation libérée de tout jugement.

Je me suis efforcé d'être le plus concis possible pour expliquer ma façon de pratiquer pour moi-même et mes patients.

Je ne cherche pas à convaincre.

Comme pour toute chose, les préjugés et les idées reçues limitent. Pour se fier à sa propre et véritable expérience, il convient de les dépasser. Celle-ci sera peut-être différente de ce que l'on vous a dit de penser...